Éducateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Introduction

Le rôle de l’educateur PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) est crucial dans notre société. Ces professionnels dévoués travaillent en première ligne pour aider les jeunes en difficulté à retrouver leur chemin. Mais qu’implique réellement ce métier ? Pourquoi est-il si important ? Plongeons ensemble dans l’univers complexe et passionnant de la justice des mineurs.

 

Qu'est-ce qu'un Educateur PJJ ?

Définition du métier

L’éducateur de la PJJ est un professionnel de terrain accompagnant des mineurs suivis par la Justice. Ces derniers l sont dans ce cas soit parce qu’ils relèvent de la protection de l’enfance soit parce qu’ils ont potentiellement enfreint la loi.

L’educateur de la PJJ exerce ses fonctions dans plusieurs des établissements et services relevant du ministère de la Justice et appartient à la catégorie A. Il travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire qui peut être composée notamment d’assistants de service social, de psychologues, de psychiatres, d’infirmiers et de professeurs techniques.

Historique et évolution du rôle

Le métier a évolué au fil des décennies, s’adaptant aux changements sociaux et législatifs. Autrefois focalisé sur la répression, l’accent est depuis 1945 et l’ordonnance de 1945 mis sur l’accompagnement et la prévention, reflétant une approche plus humaniste et compréhensive de la délinquance juvénile. Néanmoins, la législation concernant les mineurs évolue régulièrement comme en 2021 avec la mise en oeuvre du Code de Justice Pénale des Mineurs (CJPM).

Les missions de l'Educateur PJJ

Mettre en oeuvre les mesures décidées par les juridictions

educateur pjj

L’educateur PJJ est chargé de mettre en œuvre les mesures décidées par les juridictions pour les mineurs. Une fois qu’une mesure éducative est décidée, il intervient en planifiant et coordonnant sa mise en œuvre. Il assure un suivi individualisé du mineur et, après évaluation de la situation, met en place des interventions éducatives. Il collabore avec d’autres professionnels et institutions impliqués dans le suivi du mineur pour garantir une prise en charge adaptée. Il rend compte régulièrement par écrit de l’évolution du jeune aux juridictions et notamment au juge des enfants.

L'aide à la décision pour les magistrats

L’éducateur de la PJJ effectue des évaluations plus ou moins approfondies de la situation des mineurs selon la mesure qu’ils prennent en charge. Pour cela, ils vont analyser le parcours du jeune, son environnement familial, ses besoins éducatifs, ses compétences, son comportement, etc. Ces évaluations fournissent aux magistrats une vision complète et objective de la situation du mineur.

Par exemple, un éducateur de milieu ouvert qui met en oeuvre un contrôle judiciaire va régulièrement écrire au magistrat pour lui donner des éléments sur le déroulement de la mesure et notamment sur le respect ou non de ses obligations par le jeune.

Mettre en oeuvre des actions de prévention

Les éducateurs PJJ jouent un rôle dans la prévention de la délinquance et de la maltraitance. Au-delà de la mise en œuvre des mesures que nous avons abordées précédemment, ils ont la responsabilité d’intervenir auprès d’enfants et d’adolescents. Pour cela, ils mettent en place des actions de sensibilisation sur une gamme variée de thématiques, notamment la violence, la sexualité, les stupéfiants ou encore la justice des mineurs.

Le salaire d'un éducateur PJJ

La rémunération d’un éducateur PJJ est d’environ :
 
  • 1750 € net pendant sa formation
  • 2000 à 2400 € net en début de carrière selon sa structure d’affectation
  • 2500 à 2900 € net après 10 à 15 ans d’ancienneté
  • 3000 à 3400 € net en fin de carrière

Les compétences requises pour être educateur PJJ

educateur pjj

L'empathie

L’empathie est la compétence clé pour les éducateurs intervenant auprès de mineurs délinquants et en danger. Elle implique la capacité de reconnaître et de comprendre les émotions des usagers. Il est important de pouvoir se mettre à leur place et de percevoir ce qu’ils ressentent, même si leurs émotions peuvent différer de celles de l’éducateur. Cela lui permet de créer un lien émotionnel avec eux et de leur montrer qu’il se soucie de leur bien-être.

La communication

La communication est une compétence essentielle pour un éducateur PJJ. Elle permet d’établir des relations positives, de transmettre des informations claires aussi bien aux usagers qu’aux autres professionnels et de favoriser un environnement propice à l’échange d’informations, à l’apprentissage et au changement.

Flexibilité et adaptation

Travailler avec des jeunes en difficulté nécessite souvent de faire face à des situations imprévues, complexes et changeantes. Chaque situation est unique du fait de la personnalité et de l’histoire des jeunes et de leur famille. La flexibilité vous permet de vous adapter à leurs besoins et leur fonctionnement et d’ajuster votre approche en conséquence.

La résilience

La résilience est la capacité à faire face aux difficultés, à rebondir après les échecs et à persévérer malgré les obstacles. Travailler avec des jeunes en difficulté est exigeant sur le plan émotionnel et peut entraîner des hauts et des bas. La résilience est donc une qualité essentielle car elle permet aux éducateurs PJJ rester fort et de continuer à fournir un soutien de qualité même dans les moments difficiles. 

Il est inévitable que certains jeunes commettent des actes de délinquance malgré le suivi éducatif en place. Toutefois, il est essentiel de ne pas les laisser tomber et de continuer à les accompagner du mieux possible. Bien que leur attitude puisse être décourageante par moments, persévérer dans le soutien témoigne de la croyance en leur capacité de changement et préserve leur estime de soi déjà fragilisée.

La formation nécessaire pour être educateur PJJ

Pour devenir éducateur PJJ titulaire, il faut passer un concours. Plusieurs voies d’accès existent pour passer le concours, avec ou sans diplôme. Après avoir réussi le concours, les éducateurs PJJ bénéficient d’une formation. La durée de celle-ci varie selon le concours passé. Elle dure entre 12 et 18 mois et est rémunérée à hauteur d’environ 1750 € net par mois. 

Elle consiste en des temps de formation au sein de l’Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, à Roubaix et d’autres dans les Pôles Territoriaux de Formation (PTF) de la PJJ. Ces derniers se situent un peu partout en France dans les grandes villes : Lyon, Paris, Marseille, Rennes… Lors de la formation, les éducateurs effectuent également deux stages longs d’environ 6 mois chacun dans des structures de la PJJ.

Le quotidien d'un educateur PJJ

Les défis du métier

Les comportements difficiles

Les jeunes, comme leur famille, ont souvent des parcours marqués par de multiples traumatismes tels que les violences physiques, psychologiques ou sexuelles, l’abandon, la consommation de toxiques, la précarité… 

Cela se traduit régulièrement par des comportements agressifs, inadaptés et/ou des difficultés à gérer leurs émotions et à communiquer correctement. Les professionnels doivent être en mesure d’identifier ces comportements et de réagir de la manière la plus adaptée possible, ce qui est parfois difficile.

La charge mentale

Les jeunes pris en charge par la PJJ proviennent de familles aux prises avec de multiples problèmes tels que la difficulté à gérer leurs enfants, la précarité et la détresse émotionnelle. Les familles peuvent être une ressource précieuse pour l’éducateur, apportant un soutien utile dans la prise en charge des jeunes. Cependant, il arrive également qu’elles deviennent un frein dans le processus d’intervention. 

Pour l’éducateur, lorsqu’une situation se dégrade, cela peut être une épreuve psychologique difficile à surmonter. A certains moments, les familles se sentent désemparées et se tournent vers l’éducateur en quête de solutions à leurs difficultés. Cela peut représenter une charge mentale conséquente pour ceux qui y sont confrontés.

L'impact émotionnel et psychologique

Le travail auprès des jeunes en difficultés peut être émotionnellement intense. Les éducateurs doivent donc également prendre soin de leur propre bien-être mental. Pour cela, chacun sa façon de faire. Certains se défoulent avec le sport, d’autres s’évadent avec de la randonnée ou par le biais de l’art !

Les bons côtés du métier d'educateur PJJ

Les réussites et le sens

Les éducateurs PJJ ont l’opportunité de jouer un rôle significatif dans la vie des jeunes en difficulté. En les aider à résoudre leurs problèmes personnels, familiaux ou sociaux, il arrive que certains jeunes retrouvent confiance et se réinsèrent avec succès. C’est une expérience gratifiante pour les professionnels. La fonction d’éducateur est importante pour la société car elle contribue à ce que chacun y trouve sa place.

La diversité des missions

Le deuxième avantage de ce métier réside dans la diversité des missions et des contextes d’intervention auxquels les éducateurs PJJ sont confrontés. Ils ont l’opportunité de travailler avec des jeunes de tous horizons, allant de ceux en situation de danger à ceux ayant des antécédents délinquants, tout en participant activement à des initiatives de prévention.

De plus, la flexibilité de ce métier se manifeste à travers la possibilité d’exercer au sein de diverses structures, chacune ayant des missions particulières.

L'importance de la collaboration pour un educateur PJJ

Travailler avec les familles

educateur pjj

Les familles jouent un rôle clé dans le développement et la réhabilitation des adolescents en offrant un soutien émotionnel et un cadre de référence crucial. La collaboration avec les familles permet à l’éducateur PJJ de mieux comprendre le contexte social et familial de l’enfant, d’identifier les facteurs de risque et de protection, et de créer des stratégies d’intervention plus efficaces. Ce partenariat favorise également une meilleure communication, renforce la cohésion familiale et encourage la responsabilisation des parents

Coopération avec d'autres professionnels

Au sein de la PJJ, les éducateurs travaillent en équipe pluridisciplinaires avec des psychologues et des assistantes sociales. Ils sont également régulièrement en lien avec des partenaires extérieurs comme des associations. Par exemple, pour mettre en place une mesure de réparation, un éducateur pourrait travailler avec les Restaurants du Coeur.

Les structures de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

CEF educateur pjj

La PJJ possède plusieurs structures différentes pour offrir une prise en charge adaptée au profil de chaque jeune. Certains d’entre eux sont suivis uniquement en milieu ouvert. Ils continuent alors à vivre au sein de leur famille. 

D’autres jeunes sont placés du fait de la complexité de leur situation ou de la gravité des faits qu’ils ont commis. Il existe différents lieux de placement plus ou moins contenant. Chaque structure a ses spécificités et ses méthodes de travail. Toutes visent à offrir un cadre stable et sécurisant pour les jeunes.

Les défis actuels pour l'educateur PJJ

Évolution de la société et des problématiques jeunesse

Les éducateurs doivent constamment s’adapter aux nouvelles réalités sociales et aux problématiques émergentes, comme les addictions, la radicalisation ou l’utilisateur des réseaux sociaux. En 2015 par exemple, la France doit faire face à l’émergence de jeunes radicalisés qui risquent de partir pour la Syrie. En 2024 la problématique est différente, la PJJ participe à la prise en charge des mineurs de retour de la zone de guerre Irako-Syrienne. 

Certains jeunes radicalisés sur le plan politique peuvent également commettre des actions violentes et la PJJ doit les prendre en charge de manière adaptée.

La place de la prévention

Intervenir le plus tôt possible est souvent la clé pour éviter des trajectoires de vie marquées par la délinquance. De nombreux programmes de prévention sont mis en place, allant des ateliers de sensibilisation aux interventions en milieu scolaire. La PJJ met notamment en place l’exposition 13-18 pour parler avec les adolescents de la loi et de la justice des mineurs.

Les perspectives de carrière

Évolutions possibles dans le métier d'educateur PJJ

Les éducateurs PJJ peuvent évoluer de plusieurs manière. Tout d’abord, après plusieurs années de service ils peuvent passer le concours d’éducateur principal. Celui-ci leur ouvre l’accès à un grade supérieur et à une meilleure rémunération. Ils peuvent également demander une mutation pour devenir formateurs. Enfin, ils ont la possibilité de passer différents concours pour devenir chef de service éducatif ou directeur de service.

Spécialisations et formations complémentaires

Les éducateurs PJJ peuvent bénéficier de jusqu’à 10 jours de formation par an. Il leur est possible de se spécialiser dans des domaines spécifiques, comme les addictions, la médiation familiale ou la prise en charge des mineurs étrangers.

L'impact de la législation pour l'educateur PJJ

Lois et règlements encadrant la protection judiciaire de la jeunesse

La loi et ses évolutions joue un rôle important pour les éducateurs PJJ qui agissent uniquement sur mandat judiciaire. Ils doivent respecter les procédures et les lois concernant les mineurs sous main de Justice. En 2021, l’entrée en vigueur du Code de Justice Pénale des Mineurs est venue changer le fonctionnement et les procédures concernant les adolescents suivis par la PJJ.

L'influence des politiques publiques pour l'educateur PJJ

Les politiques publiques influencent fortement le travail des éducateurs, dictant les priorités et les ressources allouées à la protection judiciaire de la jeunesse. En début d’année 2024 par exemple, de nombreux faits divers concernant des mineurs sont mis en avant dans les médias. En conséquence, le gouvernement a fait une série d’annonce de mesures concernant les jeunes sous main de justice. Cela va probablement affecter le travail des éducateurs PJJ.

Conclusion

En résumé, le rôle de l’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse est utile et a du sens pour les jeunes pris en charge. Ces professionnels œuvrent sans relâche pour les guider vers un avenir meilleur. Leur travail, bien que souvent exigeant, est fondamental pour construire une société plus juste et inclusive.

FAQs

Comment devenir éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse?

Pour devenir éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse, il existe plusieurs voies. La plus simple est d’obtenir un diplôme équivalent à BAC + 3 et de passer le concours externe.

Quelles sont les principales qualités requises?

Les qualités essentielles incluent l’empathie, la patience, de solides compétences en communication et une grande capacité d’adaptation face à des situations complexes.

Quels sont les défis les plus courants?

Les défis courants comprennent la gestion de situations émotionnellement intenses, le besoin de résilience face aux échecs et la nécessité de constamment adapter ses méthodes aux évolutions sociales.

Quelle est la différence entre un éducateur spécialisé et un éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse?

L’éducateur spécialisé travaille généralement avec un public plus large ayant divers types de handicaps ou de troubles, tandis que l’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse se concentre spécifiquement sur les jeunes ayant des problèmes judiciaires ou sociaux.

C’est la fin de notre article dédié au métier d’educateur PJJ, nous espérons qu’il vous a été utile. N’hésitez pas à nous contacter pour nous poser vos questions !